Notifier des animaux

Premier enregistrement

Les détenteurs de moutons et de chèvres doivent enregistrer tous leurs animaux dans la Banque de données sur le trafic des animaux (BDTA) d’ici au 31 décembre 2020. Si les animaux quittent l’exploitation avant le 31 décembre 2020, ils doivent être enregistrés avant leur sortie.

Naissance

La naissance d’un animal doit être annoncée à la BDTA dans les 30 jours qui suivent la naissance. Pour cette notification, l’exploitation de naissance reçoit 4,50 fr. par animal annoncé.

Entrée et sortie

À partir du 1er janvier 2020, les détenteurs d’animaux devront non seulement enregistrer leurs animaux dans la BDTA mais aussi notifier toute entrée et sortie d’animaux à la BDTA dans les trois jours. Les variations d’effectif (entrée et sortie) d’animaux détenus sur des pâturages qui ne font pas partie de l’exploitation ne doivent être annoncées que si les animaux entrent en contact avec d’autres animaux à onglons.

Abattage

L’abattoir doit notifier l’abattage d’animaux à la BDTA dans les trois jours. Pour cette notification, il reçoit 4,50 fr. par animal annoncé. En 2020, la contribution aux frais d’élimination des sous-produits animaux sera versée même si l’historique de l’animal est incomplet.

Lecteurs

Les marques auriculaires électroniques contiennent le numéro d’identification de l’animal. Les lecteurs modernes permettent de lire, enregistrer et transmettre à la BDTA par téléphone mobile ou par PC les identités de plusieurs animaux rapidement et sans erreur.

Lorsqu’ il s’agit d’identifier beaucoup d’animaux en peu de temps, que ce soit sur les marchés, lors des montées ou descentes à l’alpage ou à l'abattoir, le recours à des lecteurs apporte un net gain en efficacité et simplifie le processus d’inscription.

Classe de lecteurEvaluation/ Convient pour
Lecteurs manuels simplesLes appareils simples comme ceux utilisés pour les chiens et les chats ne conviennent pas, car ils ne peuvent pas transmettre de données
Extensions pour téléphone mobileConviennent pour une lecture occasionnelle dans de petites unités d’élevage (actuellement disponibles uniquement pour iPhone)
Lecteurs compacts Forme compacte. Conviennent pour unités d’élevage, exploitations d’estivage, transport d’animaux et petits abattoirs
Bâtons de lectureForme ergonomique. Lecture facile dans de grands groupes (unité d’élevage, estivage, transport, marchés, petits abattoirs)
Lecteurs stationnaires avec antenne externe Conviennent pour une lecture dans un couloir, p. ex. dans de grands élevages, pour le chargement/transport et dans les abattoirs

Identifiant pour se connecter à www.agate.ch et à la BDTA

Le détenteur de moutons ou de chèvres qui souhaite faire des notifications à la BDTA ou commander des marques auriculaires a besoin d’un identifiant (numéro Agate et mot de passe) pour se connecter à www.agate.ch. De plus, le service cantonal de coordination doit attribuer le genre Moutons et/ou chèvres à l’exploitation.

Les détenteurs d’animaux qui n’ont pas d’identifiant Agate ou dont l’exploitation n’a pas été validée pour des moutons et/ou des chèvres sont priés de s’adresser au service cantonal de coordination.

Les détenteurs d’animaux qui n’ont pas un accès à Internet peuvent mandater une tierce personne de saisir les notifications à leur place.

Formulaire pour attribution d’un mandat

Octroi/Révocation d’un mandat

Octroi d’un mandat avec auto enregistrement (si aucun numéro Agate est disponible)

Coûts et émoluments

Un rappel est envoyé aux détenteurs d’animaux qui n’ont pas communiqué à temps la naissance, l’entrée ou la sortie d’un animal. Un émolument de 5 francs sera perçus à partir du 1er janvier 2021 en cas de rappel. C’est dans l’obligation du détenteur d’animaux d’annoncer des éventuelles notifications en suspens.

Un émolument de 0.40 centime par notification d’abattage est perçu de l’abattoir.